Boxe pédagogique (2) : pattes d’ours

Une part de la gent pédagogique, penchée sur la « relation affective », s’interroge : « Faut-il aimer les élèves ? » Alors… les affects se réduiraient à l’amour ? L’amour ne ferait aucun dégât ? Une relation humaine pourrait être sans affect ? Allons ! Le maître n’est-il pas – comme l’élève, le parent d’élève, l’inspecteur ou le ministre – un nid d’affects ? (beurk). S’en passer ou y succomber : vaine alternative. Honnêtement, les magazines féminins font mieux.

Pour sûr les profs aiment et haïssent leurs élèves – et lycée de Versailles ! Échange de bons procédés si chacun joue son rôle : à l’école, le maître a celui du partenaire increvable, que l’élève peut assaillir sans craindre de le dégommer. Mais encore faut-il qu’il sache s’exposer sans se mettre en danger.

Le réglage est subtil. Increvable, non intouchable : l’élève doit pouvoir s’attaquer au maître pour essayer sa force. Ni insensible : il faut un maître réactif pour attester les effets produits. Ni imbattable : l’espoir de dépasser le maître, ça motive ! Ni infaillible : l’erreur assumée par le maître autorise celle de l’élève.

Partenaire increvable, le maître le devient, muni de pattes d’ours. Ce équipement protège pour accueillir les coups, canaliser leur puissance, indiquer des ajustements – et son usage rappelle qu’ici, on s’entraîne (l’élève l’oublie parfois). Pareille joute, sans danger, n’est pas sans enjeu. Colère, engouement, déception ou joie, l’élève apprend qu’il peut les exprimer et s’en servir. Car face à lui, il a non un lamentable punching ball, mais un partenaire souple et serein, prêt à saluer efforts et affects.

Cette expérience demande un maître impassible, sans interférence de dégoulinades affectives. Qu’on épargne donc aux profs les laïus psy ! Et si les tutelles s’occupaient de soutenir les efforts faits pour apprivoiser tous les affects, au lieu de prescrire l’empathie, de proclamer la confiance et de dicter la bienveillance ? Plutôt fournir les pattes d’ours, et former à leur maniement.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s