Poisson, bête à cornes et sargasse : gare aux méthodes !

Poisson d’Ishikawa, bête à cornes, QQOQCP, 5 pourquoi… : la vulgate managériale grouille d’un bestiaire que mes étudiants de licence pro sont censés maîtriser pour bien se vendre en entreprise. Mouais… Ont-ils été formés pour dompter ces fières méthodes d’analyse ?

Comme ces apprentis peinent à valoriser leur expérience de terrain, je leur demande de s’exercer à présenter par écrit une difficulté qu’ils ont rencontrée, « et les causes qui l’ont rendue possible ». Or là, généralement, ils ne voient pas de quoi je parle : ils n’établissent pas de lien entre difficultés rencontrées et conditions de travail – et préfèrent considérer qu’ils n’ont pas de problèmes. Pas de lien non plus entre mon exercice et les sus-mentionnées méthodes – signe assez sûr du modique profit qu’ils en ont tiré…

Arguer que c’est encore « en cours d’acquisition » est une fausse piste : l’appétit de connaître les causes des choses (felix qui potuit rerum cognoscere causas) ne sera pas inculqué ; mais restauré, oui, car chacun l’a eu. Demander « Pourquoi ? » n’est pas une compétence à acquérir avec des méthodes, mais un jeu d’enfant, inlassable, insatiable.

Faute d’avoir assez entretenu cet élan, l’École fabrique des élèves qui paniquent et s’agrippent aux réponses estampillées scolaire : « Madame, c’est une cause à effet que vous voulez, non ? » OK… sans sourciller, je pousse l’enquête : et comment exprimer cette relation ? Les voilà farfouillant dans leur trousse à « connecteurs logiques » pour à la fin en extraire, après un audacieux « cependant » et un hardi « en outre », le triomphal « par conséquence ». Qu’est devenue leur implacable rigueur d’enfant ?

Le style du temps n’aide guère : la tendance est aux « suite à ceci », « suite à cela » – sargasse étouffant la biodiversité logique et lexicale. Alors quand l’École fait à son tour crever la végétation naturelle sous l’inflation méthodologique et pseudo-théorique… Il faut dépolluer, d’urgence, que les fleurs aient une chance de fleurir.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s