Tuteurs étudiants : étayer, un coup de maître

A A. A. et N. D., mes premiers complices en la matière

Chez nous, en lettres, l’accueil des premières années est une affaire sérieuse. A priori on est ravi qu’ils soient là ; on veut qu’ils restent ; on veut qu’ils réussissent, qu’ils soient contents, qu’ils clament urbi et orbi qu’on est la meilleure fac du monde pour nous faire grimper dans le classement de Shanghai et pour… mais je m’égare.

Donc – raclement de gorge -, pour assurer leur réussite, on est prêt à tout. Dès le premier semestre, on les met au piquet… Enfin, je veux dire, on les envoie au pieu… Non, en fait, on les plante là, mais avec des tuteurs. Histoire de soutenir les jeunes pousses qui ont du mal avec la gravité des études universitaires.

Sympathiques échalas, tuteurs et tutrices étudiantes témoignent une bonne volonté précieuse. Cependant ne sont-ils pas, eux aussi, en pleine croissance ? Pour aider les uns, ne va-t-on pas abîmer les autres, encore fragiles dans leur maîtrise de la discipline qu’on leur demande de transmettre ?

Instituer des tuteurs, c’est leur faire confiance, oui, mais sans indûment présumer de leurs forces. Inversement, c’est être conscient de leur limites, mais sans indûment restreindre leur marge de manœuvre . Une relation adéquate entre prof supervisant et tuteur supervisé conditionnera une relation efficace entre tuteur accompagnant et étudiant accompagné.

Ici comme ailleurs à l’École, la peur est l’ennemi. Côté supervision, la peur que les tuteurs se plantent ; côté supervisés, la peur corrélative de se planter. Dégât prévisible : que notre exigence de solidité (légitime) produise un raidissement prématuré, nocif pour tous ; que les bonnes intentions de part et d’autre transforment les tuteurs, nos élèves, en caricatures de maîtres, crispés dans un pauvre dogmatisme de couverture. Afin qu’ils restent souples et gagnent en force, offrons-leur une charpente fiable, où adosser notre commune faillibilité.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s