Tuteurs étudiants : le cul entre deux chaises électriques

Un tuteur, à quoi ça sert ? Suivons Larousse (la blonde n’a pas bonne presse, et la brune est un peu sombre, non ?) : personne chargée d’une tutelle. Abord juridique inadéquat pour nous : continuons. La définition moliéresque de l’Université définit un tuteur par son activité de tutorat (Larouquine approuve), qui conduit à qualifier un projet de « tutoré », voire de « tuteuré » (Larouquine désapprouve : l’un est absent de ses pages, l’autre est impropre). Voilà : le tuteur tutore un tuteuré.

Ici, on a affaire à des étudiants tuteurs, tutorant des étudiants tuteurés. Ils ont été tutorisés – c’est-à-dire : tautorisés à assumer une fonction d’encadrement. L’enjeu est ensuite pour les trois parties (tutorisant, tutorisé, tuteuré), d’éviter de produire un résultat tuthorrifique – c’est-à-dire : obtenir que ni le tuteuré ni le tutorisant ne soient tuthorrifiés par la prestation du tuteur.

Récapitulons : le maître confie à l’élève une fonction qui est de son ressort magistral. Mais la jeune recrue, pour être tutrice, n’en est pas moins étudiante. D’où l’inconfort : sur la chaise du prof elle sera vite grillée pour incompétence ; sur celle du bon camarade, là voilà rôtie pour complaisance.

L’enseignant responsable du tuteur doit l’éclairer sur ces embûches tuthorrifiques, dès que ça commence à sentir le roussi, et le soutenir d’emblée dans sa réflexion sur sa place. Outre une meilleure efficacité avec leurs ouailles (et quelles que soient leurs lacunes, ne nous en affolons pas), l’étudiant tuteur y gagne en maturité dans son rapport au savoir – en l’occurrence, à ses inévitables insuffisances comme aux moyens de les intégrer dans la relation pédagogique.

Cette position délicate des tuteurs étudiants est aussi celle de jeunes profs qui débutent lestés de leurs incertitudes. Vieille prof, je n’en suis pas moins dans le même bateau, dont le tangage heureusement empêche mon professoral séant de s’affaisser dans un confort indu. La chaire est triste, à qui pense avoir lu tous les livres.


2 commentaires sur “Tuteurs étudiants : le cul entre deux chaises électriques

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s